Une visite de la famille éloignée... - Stephen Marshall

Mon blogue

Une visite de la famille éloignée...

Une visite de la famille éloignée... - Stephen Marshall

Pour trouver mon village, il faut sortir des grandes routes, s’enfoncer dans la forêt, et, au détour d’un virage, il se trouve là. Perché en haut d’une montagne, ce promontoire rocheux surplombe toute la vallée. La vue est superbe, et les touristes viennent de loin pour la contempler. Mais, sur place, pas d’hôtel ou d’endroit convivial pour accueillir les gens de passage juste une soirée. Quand, un soir, je rencontrais un couple qui se promenait tard dans les rues, ils m’abordèrent pour me demander où ils pourraient dormir. Mais je n’avais rien à leur proposer. Ils avaient l’air d’être désolés. Ils m’expliquèrent qu’ils avaient eu une déconvenue : l’hôtel de la ville la plus proche, où ils avaient pris leurs réservations, avait mal noté les dates et les avaient prévus pour la semaine d’après. Cette erreur n’avait été découverte que le jour où ils étaient arrivés.

Je réfléchissais, mais je savais que les autres possibilités pour eux de dormir quelque part ce soir étaient limitées. La conversation continua sur la raison de leur venue ici. Le jeune homme m’expliqua que sa famille avait vécu dans ce village de nombreuses années auparavant. Il me donna son nom, qui ne m’était pas inconnu, et pour cause : des cousins lointains dont j’avais perdu toute trace le portaient. Cet homme que je voyais devant moi était un de ses fils. Je lui racontais notre relation de famille, il fut tout aussi ébahi que moi de cette nouvelle. Finalement, je leur demandais si une chambre chez l’habitant leur conviendrait. J’avais une pièce agréable, avec un lit deux places, qui était inoccupée. Ils furent ravis de mon invitation.

Arrivés dans mon salon, François, le jeune homme que je venais de rencontrer, regarda avec attention les photos que j’avais exposées. Il reconnut sur l’une d’elles un portrait de sa mère. Elle avait l’âge de la mienne. J’expliquais à mes deux invités que j’avais aussi revu un membre de la famille lorsque j’étais allée chercher ma femme après son traitement de botox Quebec. Il travaillait dans le supermarché où je m’étais arrêtée pour faire quelques courses. J’avais eu quelques nouvelles de son père, mon grand-oncle. François fut très intéressé, et voulu savoir si j’avais gardé son contact. En fait, il essayait de revoir toute la famille pour leur annoncer qu’ils étaient invités à son mariage avec la jeune femme que je voyais assise là. Je trouvais merveilleux cette idée de nous retrouver tous en famille pour cet événement. En me couchant, ce soir-là, je me dis que je venais de vivre une journée que je n’oublierais pas.